Association de Défense des Retraités Agricoles

 

L'Association Départementale des Retraités Agricoles de la Dordogne (A.D.R.A 24) a été créée en  1973 sous l'impulsion de Maurice BOUYOU pour défendre les intérêts des retraités agricoles dont le niveau de vie n'a cessé de se dégrader au fil des années.

 

Elle est, comme l'indiquent ses statuts, une association apolitique à but non lucratif . Elle adhère à l'Association Nationale des Retraités Agricoles De France (A.N.R.A.F) qui ne cesse de se faire entendre auprès des pouvoirs publics et des hommes politiques. Ses actions intensives et permanentes  lui ont déjà permis d'obtenir, entre autres, la mise en place le 1er janvier 2009 de la réforme négociée par les partenaires sociaux agricoles et l'amélioration des conditions de la réforme de 2008. Soucieuse des intérêts de ses membres, elle poursuit avec pugnacité son combat dans la perspective de nouvelles avancées sociales telles que:

  • L'alignement des retraites du monde agricole sur celles des autres catégories sociales avec un minimum de 85% du SMIC et la parité hommes/femmes.
  • La retraite complémentaire (R.C.O) pour les conjoints et aides familiaux.
  • Le relèvement du seuil de référence fiscal actuellement trop pénalisant.
  • La mise en place d'une retraite mensuelle minimum de 1000 euros poutr les retraités ayant une carrière complète.

 

 

Avancées obtenues grâce à nos actions et revendications:

 

  • 1990: la retraite à 60 ans
  • 1994: la validation des années d'aides-familiaux
  • 1995: la réversion des pensions du conjoint décédé, à l'identique du Régime Général
  • 1997,98,99,2000,2001,2002: Augmentations pour certains chefs d'exploitation, conjoints et aides-familiaux
  • 1998/1999: revalorisation de toutes les carrières de non salariés agricoles
  • 2003: la mise en place de la Retraite complémentaire pour les chefs d'exploitation (RCO) loi Peiro
  • 2004: Mensualisation des retraites agricoles
  • 2006: prise en compte dans la carrière agricole pour 15000 mères de famille affiliées au Régime Général pour avoir élevé 3 enfants
  • 2007: mesures en faveur des carrières incomplètes qui n'avaient pas été revalorisées en 2002, en vue de l'abaissement du seuil de 32 ans et demi à 22 ans et demi des non salariés agricoles et de ramener la décote de 15% les 2 premières années et 10% la 3ème année à 5% par année manquante
  • 2008: abaissement de cette décote à 4%. Réforme des retraites agricoles dans le cadre de la réduction des poches de pauvreté qui a entraîné 3 mesures de majoration des plus faibles retraites:

- le 01/01/2009: le versement d'une retraite minimum pour les assurés ayant cotisé au moins 22 ans et demi au régime des non salariés agricoles avec un plafond de 757.50 euros.
- le 01/01/2010: la réversion à hauteur de 54% pour les conjoints survivants de chefs d'exploitations décédés avant le 1er janvier 2003, (cela concernait 70.000 personnes), avec un plafond de 800 euros.
- le 01/01/2011: l'allocation d'une retraite minimum pour les assurés ayant cotisé au moins 17 ans et demi au régime des non salariés agricoles.

-le 01/02/2014: attribution de points gratuits de RCO aux aides-familiaux et conjoints d'exploitants.

-le 01/01/2014: Obtention de 75% du Smic pour les chefs d'exploitations (73% en 2015, 74% en 2016, 75% en 2017)

le 02/02/2017 : Vote de la loi présentée par André Chassaigne , député du Puy de Dôme, portant les retraites des chefs d’exploitation à carrière complète à 85% du SMIC. Cette proposition de loi a été votée à l’unanimité par l’Assemblée Nationale. Elle est actuellement au Sénat en attente de la reprise des activités interrompues pour cause d’élections présidentielles et législatives.